samedi, 16 juin 2007

CHAPITRE 2 : UN MEDIUM ?

medium_rsf_censure_internet.2.jpgLa question paraît stupide.

Mais à en croire l’attitude de certains journalistes face à une menace des blogs, on va finir par croire ce que nous disent les médias. Le blog, "un" média à part entière ?

Le premier billet paru dans Pointblog.com était prémonitoire sur cette « rebelote attitude »."Les blogs sont parfois présentés, à tort ou à raison, comme 'l'avenir du journalisme'. Nous verrons bien, mais il paraît certain que la puissance potentielle d'un blog, la multiplication des 'blogueurs' dans le monde, et le caractère protéiforme des blogs obligent les médias traditionnels à se remettre en question. A n'en pas douter, nous assistons à une mutation profonde, qui concerne le mode de consommation et de production de l'information sur le Web."

France 2 s’est également posé la question. Comment dire….euh, jugez-vous même :«  Le blog n’est rien d’autre qu’un site web personnel facile à créer, grâce auquel les blogueurs peuvent diffuser leurs écrits, photos, minividéos sur la toile. Des dizaines d’hébergeurs leur offrent des outils, gratuitement ou par abonnement, permettant que s'instaure entre blogueurs une interactivité permanente et illimitée, sur les thèmes les plus divers. » Vous êtes bien sur le service public mais pas trop !http://info.france2.fr/dossiers/medias/14338334-fr.php?pa...

Une inquiétude journalistique qui pourrait avoir trouvé son origine dans un article du Monde, qui pour la première fois arrêtait de confondre ou restreindre les blogs à des « journaux intimes d'ados".cet article dans Le Monde, intitulé "Tous journalistes !".

Fin 2005, lors d’une conférence organisée par l’ISCPA-Institut des Médias de Paris sur le thème « Journalisme et alter-journalisme : le métier de journaliste en question » blogueurs et journalistes étaient réunis pour comprendre le phénomène de la presse sur Internet et aborder la déontologie au numérique. L'entrée en matière qui commençait fort : «Savoir si le monopole des médias s’étend sur toute l’information revient à demander si les Blogs sont des copies des canaux traditionnels (journaux, télévision, radio)) ». Equilibre dans le traitement de l'information ou arrogance corporatiste ? La version courrier des lecteurs n’est pas mal non plus. « Un autre problème des blogueurs, ce sont les Blogs Canada Dry, qui ressemblent, ont le goût et l’odeur du journalisme mais n’en sont pas et sèment la confusion entre des sites d’opinion et des sites d’information. » déclarait lors de la même conférence, Stephen Bunard, Vice-président France de l’Association des journalistes européens et fondateur de www.europeplusnet.com

En revenant à la source, là où le journalisme s’apprend, la curiosité est de rigueur. Le sujet des blogs est traité par les étudiants (quand ils ne sont pas en examens), ou alors sous forme de revue de presse (fort intéressant au demeurant :http://www.esj-lille.fr/article.php3?id_article=289.) quand ce n'est pas sous forme de modules pédagogiques ou comment devenir blogueur trois jours et 4000 euros plus tard !

Comment ne pas s’étonner donc, que la confusion règne dans la profession. Sans doute de la faute d'un blogueur encore ; Dan Gillmor, (journaliste) et son fameux « We media » qui sonnat le glas. Seul Reporter sans frontières semblerait se distinguer dans la profession, allant jusqu'à y consacrer un guide très pratique, ayant compris que liberté d'expression peut rimer avec déontologie et autorégulation, quand l'humilité du blogueur suffit à comprendre que lui-même ne se considère pas toujours comme un journaliste, ou quand Internet demeure le seul média pour rentrer en cyberdissidence. (http://www.rsf.org/rubrique.php3?id_rubrique=527).

Mais que sait-t'on au juste de ces blogueurs et de leurs motivations ?

Un peu de blogologie ?

Les études (disponibles) sont rares face àaux enjeux en présence. (une mise à jour des études disponibles sera proposée régulièrement à la fin de cet article).

Au début de l’année 2005, le comportement de bloggeurs américains à fait l’objet d’une étude par Pew Internet. (souvent reprise, parfois critiquée l’échantillon étant peu significatif par rapport aux 12 millions de bloggeurs us de l’époque). (voir étude ici).34 % des bloggeurs interrogés se disaient journalistes.

Voici les critères démographiques établis par Pew Internet & American Life Project3 :
57% des bloggeurs sont des hommes, 43% sont des femmes.
48% des bloggeurs sont âgés de 30 ans ou moins, mais 52% sont âgés de plus de 30 ans.
70% des bloggeurs disposent à domicile d'une connexion Internet à haut débit.
82% des bloggeurs sont des utilisateurs d'Internet depuis 6 ans ou plus.
42% des bloggeurs sont membres d'un ménage gagnant plus de 50 000 $ l'année.
39% des bloggeurs sont en possession d'un diplôme d'études supérieures.
12% des utilisateurs d'Internet ont posté des commentaires ou autres sur des blogs représentant 14 millions de personnes, soit trois fois plus qu'en avril 2004.

AOL a également réalisé une enquête auprès 600 bloggeurs âgées de 18 ans et +. Près de 50 % des bloggeurs américains interrogés déclarant que le blog est une forme de thérapie. Seulement 16 % font un blog parce qu'ils s'intéressent au journalisme, 8 % pour exprimer des réflexions politiques.

En Europe l’étude NetObserver distinguait les écarts d’usages du Net européen. Si l’Allemagne et la Grande-Bretagne consomment des services payants, les pays latins sont plus tournés vers les technos de communication: VoIP, blog, podcast (voir article) . Sur cette étude menée auprès de 170 000 internautes de mars à juin 2006, on apprend que contrairement à ce que le Figaro révélait, ce n’est pas la France qui blogue le plus en Europe, mais l’Espagne.

En France, d’après Médiamétrie, près de 30% des internautes français consultaient un ou plusieurs blogs au cours du troisième trimestre 2005 et un internaute français sur trois en avait déjà créé un, soit 2,2 millions de personnes. L'étude poursuivait en révélant que plus de 7,3 millions de personnes, soit 27,6% de la totalité de la population internaute, visitaient ce type de contenu chaque mois. (http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,393527...)

Une étude d'avril 2007 vient d’ailleurs conforter les résultats américains quant à la typologie des blogs. En avril 2007, 31% des bloggeurs interrogés positionnaient leur blog comme un média au même titre que les médias traditionnels. http://www.tapahont.info/2007/05/23/resultats-de-lenquete...

Signe d’une maturité naissante, ces typologies ont fait leur apparition (on parle désormais des blog journalistes, blog marques, blog politique etc…) et des bloggeurs comme le rappelle l’atelier http://www.atelier.fr/rangeant,blogosphere,essai,typologi...

medium_TOPBLOGS.pngConvergence, cohabitation, complémentarité ?

Pour Jean-Marie Charon, sociologue au CNRS, spécialiste des médias « Les médias se nourrissent entre eux. Lorsqu’un média naît, il apporte un nouveau fonctionnement à la profession. Il doit ensuite trouver son mode de fonctionnement propre. Ce phénomène est naturel pour une société basée sur l’information." 

En témoigne le rachat de My Space (20 millions d’utilisateurs) par Rupper Murdoch en 2005, qui a marqué une étape importante dans la médiasphère. Le dernier classement de Technorati n’est pas en reste. Dans le top 50 américain des sites d’information en ligne, on trouve désormais 9 blogues.

Serions nous tous des journalistes en devenir ?    

Une profession en danger ?

A suivre dans le chapitre trois.

Commentaires

Bonjour,

Je n'ai pas trouvé de contact pour vous écrire, donc je me permets de mettre ce message dans un commentaire. Votre blog a adhéré à la charte néthique, je suis Natacha QS des Humains Associés, je souhaite vous joindre par courriel, pourriez vous m'indiquer votre adresse s'il vous plaît ?

Humainement,
Natacha QS
Les Humains Associés
natacha at humains-associes point org

Écrit par : natacha | dimanche, 17 juin 2007

Les commentaires sont fermés.